Accueil > Le Journal des Grandes Ecoles, Sujets de société > Le doute : l’arme fatale contre les fake news

Le doute : l’arme fatale contre les fake news

Contre les fake news, rumeurs et autres théories complotistes, pas de fatalisme possible. Les outils clés pour en venir à bout ? La rigueur intellectuelle et l’argumentation. Doutez pour mieux penser : tel est votre nouveau credo !

 

3 Questions à Michel Maffesoli, sociologue*

Les réseaux sociaux, nouvelles sources d’information massive ?

Twitter, Internet et les réseaux permettent d’échapper au pouvoir des sachants : les profs, les politiques, les journalistes. Les jeunes générations ne se reconnaissent pas dans le savoir établi qui était le nôtre. Le prof qui assène : « je sais et tu ne sais pas » c’est fini ! La nouvelle culture en gestation sur Internet est propice à l’émergence d’un esprit critique très fort.

Un changement de paradigme ?

Nous sommes passés de la verticalité à l’horizontalité. Ce n’est plus la loi des pairs mais celle des frères. Cette jeunesse crée sa propre culture sans passer par les vecteurs officiels et fait preuve d’une grande lucidité. En réalité, ils cherchent l’info ailleurs que dans Le Monde ou Le Figaro. Cela ne signifie pas qu’ils croient aux fake news, mais qu’ils vérifient les faits en mixant les sources. Ils se font leur propre opinion, pas forcément fausse d’ailleurs.

Une ère marquée par le règne de l’émotionnel…

Auparavant, la vie sociale était dominée par la raison. Avec la post modernité, ce qui est en jeu, c’est le retour de l’émotionnel, des affects et des sentiments. Dans les fake news, ce qui prédomine, c’est la raison sensible. Nous vivons une mutation de fond comme ça arrive tous les trois ou quatre siècles.

*La faillite des élites, éditions du Cerf, 2019

 

Une formation spécifique ? On vote pour !

Frédéric Decremps fait partie des visionnaires. Cet enseignant-chercheur en physique à Sorbonne-Université a créé il y a dix ans la formation Démarche scientifique et esprit critique à destination des étudiants de Licence. « Nous leur donnons des bases d’épistémologie pour qu’ils sachent différencier une connaissance, d’une croyance et d’un dogme. Quand on va sur internet, le premier réflexe c’est de savoir qui parle, est-ce que l’article est signé et s’il y a un conflit d’intérêt. Mais attention, si l’esprit de doute fondé au Siècle des Lumières permet de déjouer le relativisme et le dogmatisme, il ne faut pas tomber dans l’ère du soupçon à tout va. » Pour le professeur, le cheminement qui mène au doute clairvoyant nécessite une structure de pensée spécifique. D’où l’importance de cette formation qui aborde des sujets aussi variés que : la vaccination sous l’œil des mathématiques, faut-il avoir peur de l’Intelligence Artificielle ou le paranormal est il une science ?

 

À lire illico : Petit cours d’autodéfense intellectuelle, Normand Baillargeon, éditions Lux, 2005.

 

Les 10 commandements de l’esprit critique selon Gérard de Vecchi, Maitre de conférence en sciences de l’éducation, auteur de Former l’esprit critique

1) Faire preuve de curiosité

2) Questionner ce qui semble aller de soi

3) Faire plus de place au doute

4) Interroger nos opinions et nos croyances

5) Être à l’affût du paradoxal

6) S’obliger à argumenter et pas seulement affirmer

7) Se pencher sur le point de vue des autres.

8) Ne pas confondre le fait et l’analyse du fait

9) Passer de la connaissance à l’indignation et à l’action

10) Mettre en relation les faits les uns avec les autres.

  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :